W.B. Yeats – La Sirène (The Mermaid, 1928)

Edvard Munch - Mermaid on the Shore (1894)Une sirène rencontra
Un joli garçon qui nageait,
Le choisit, le garda pour elle ;
Pressant son corps contre son corps,
En riant, elle l’entraîna
Jusqu’au fond de l’eau, oubliant,
La cruelle, dans son bonheur,
Que même un amoureux se noie.

***

William Butler Yeats (1865-1939)La Tour (1928) – Traduit de l’anglais par Jean-Yves Masson – Ed. Verdier

About these ads

~ par schabrieres le août 6, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 352 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :