Paul Eluard – Critique de la poésie (1932)

C’est entendu je hais le règne des bourgeois
Le règne des flics et des prêtres
Mais je hais plus encore l’homme qui ne le hait pas
Comme moi
De toutes ses forces.

Je crache à la face de l’homme plus petit que nature
Qui à tous mes poèmes ne préfère pas cette Critique de la poésie.

***

Paul Eluard (1895-1952)La Vie immédiate (1932)

About these ads

~ par stéphane chabrières le mai 13, 2012.

2 Réponses to “Paul Eluard – Critique de la poésie (1932)”

  1. pauvre homme! ce poème à lui le meilleur représente la négation de lui même….lui seul ne peut pas se tromper? Je hais celui qui a des certitudes lol ce n’est pas vrai je suis incapable de haïr.

  2. CRITICISM OF POETRY

    It is certain that I hate the rule of the bourgeois
    The rule of cops and priests
    But I hate even more the man who does not hate it
    As I do
    With all my strength.

    I spit in the face of the man smaller than nature
    Who does not prefer to all my other poems this CRITICISM OF POETRY.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 347 autres abonnés

%d bloggers like this: