Tadeusz Rozewicz – Au milieu de la vie

Pablo Picasso - La Vie (1903)

Pablo Picasso - La Vie (1903)

après la fin du monde
après la mort
je me suis retrouvé au milieu de la vie
je me recréais
je reconstruisais ma vie
les hommes les animaux les paysages

c’est une table disais –je
c’est une table
sur la table il y a du pain un couteau
le couteau sert à couper le pain
de pain se nourrissent les hommes

il faut aimer les hommes
j’apprenais le jour et la nuit
que faut-il aimer
je répondais les hommes

c’est une fenêtre disais-je
c’est une fenêtre
derrière la fenêtre il y a un verger
dans le verger je vois un pommier
ce pommier fleurit

ses fleurs se fanent
les fruits se forment
mûrissent

mon père cueille la pomme
cet homme qui cueille la pomme
est mon père

j’étais assis sur le seuil
cette petite vieille qui
tire une chèvre au bout de sa corde
est plus utile
et plus précieuse
que les sept merveilles du monde
celui qui pense et éprouve
qu’elle est inutile
commet un homicide

ceci est un homme
ceci est un arbre ceci du pain

les hommes mangent pour vivre
me répétais-je
la vie humaine est importante
la vie humaine pèse lourd
la valeur de la vie
dépasse la valeur de tous les objets
que l’homme a créé
l’homme est un très grand trésor
répétais-je obstiné

ceci est de l’eau disais-je
ma main caressait les vagues
je parlais à la rivière
eau disais-je
bonne eau
c’est moi
l’homme parlait à l’eau
parlait à la lune
aux fleurs de la pluie
l’homme parlait à la terre
aux oiseaux
au ciel

le ciel restait muet
le terre restait muette
s’il entendait une voix
qui voguait
de la terre, de l’eau et du ciel
c’était la voix d’un autre homme

***

Tadeusz Rozewicz, poète polonais né en 1921

Advertisements

~ par schabrieres sur août 24, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
The Manchester Review

The Manchester Review

Les Exercices

poésie / traduction / critique \\ par Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Words for the Year

"you are not alone," the poem said, in the dark tunnel. ~Louise Glück

Christophe Van Rossom

Littérature. Pensée. Esthétique.

Filipe's Glance

Photography

%d blogueurs aiment cette page :