Mes 50 romans préférés

Voici la liste des romans qui m’ont le plus marqué et dont le souvenir reste, parfois des années après leur lecture, encore vivace dans ma mémoire, que ce soit de par leur style, leur intrigue, leurs personnages. Romans qui ont jalonné ma vie et l’ont même changée quelquefois, romans qui m’ont sauvé la vie et m’ont aidé à surmonter son absurdité.
« Cette lumière qui irradie des grands romans, le temps n’arrive pas à l’assombrir car, l’existence humaine étant perpétuellement oubliée par l’homme, les découvertes des romanciers, si vieilles qu’elles soient, ne pourront jamais cesser de nous étonner. » (L’art du roman, Milan Kundera)

***

Denis Diderot – Le Neveu de Rameau (1762)
M.G. Lewis – Le Moine (1796)
Mary Shelley – Frankenstein (1818)
Victor Hugo – Le Dernier jour d’un condamné (1825)
Nicolas Gogol – Les Ames mortes (1842)
Ivan Gontcharov – Oblomov (1857)
Fédor Dostoïevski – Carnets du sous-sol (1864)
Anton Tchékhov – Drame de chasse (1885)
Robert Louis Stevenson – Dr. Jekyll and Mr. Hyde (1886)
Guy de Maupassant – Pierre et Jean (1887/1888)
Knut Hamsun – Faim (1890)
Oscar Wilde – Le Portrait de Dorian Gray (1891)
H.G. Wells – L’homme invisible (1897)
Léon Tolstoï – Résurrection (1899)
Maxime Gorki – La Mère (1907)
Franz Kafka – Le Procès (1925)
Ernest Hemingway – Le Soleil se lève aussi (1926)
Hermann Hesse – Le Loup des steppes (1927)
Vladimir Nabokov – Le Guetteur (1930)
George Orwell – Dans la dèche à Paris et à Londres (1933)
Yasunari Kawabata – Pays de neige (1935)
John Steinbeck – Des Souris et des hommes (1937)
Jean-Paul Sartre – La Nausée (1938)
John Fante – Demande à la poussière (1939)
Carson McCullers – Le Coeur est un chasseur solitaire (1940)
Albert Camus – L’Etranger (1942)
Pär Lagerkvist – Le Nain (1944)
Malcolm Lowry – Au-dessous du volcan (1947)
Osamu Dazai – La déchéance d’un homme (1948)
Marguerite Duras – Un Barrage contre le pacifique (1950)
J.D. Salinger – L’Attrape-coeurs (1951)
William Burroughs – Junkie (1953)
Yukio Mishima – Le Pavillon d’or (1956)
Henry Miller – Jours tranquilles à Clichy (1956)
Jack Kerouac – Sur la route (1957)
Samuel Beckett – Malone meurt (1960)
Anthony Burgess – Orange mécanique (1962)
Louis Calaferte – Septentrion (1963)
Witold Gombrowicz – Cosmos (1964)
Georges Pérec – Un Homme qui dort (1967)
Jerzy Kosinski – La Présence (1971)
Charles Bukowski – Factotum (1975)
Branimir Scepanovic – La Bouche pleine de terre (1975)
Arto Paasilinna – Le Lièvre de Vatanen (1975)
Fritz Zorn – Mars (1977)
Richard Brautigan – Mémoires sauvés du vent (1982)
Patrick Süskind – Le Parfum (1985)
Thomas Bernhard – Extinction (1986)
Guillermo Rosales – Mon Ange (1986)
Michel Houellebecq – Extension du domaine de la lutte (1994)

~ par schabrieres sur septembre 2, 2008.

7 Réponses to “Mes 50 romans préférés”

  1. « L’amour est étincelant comme le vent sur la neige. L’amour est tendre comme la nuit étoilée. Son pas est plus doux que le silence. Sa parole est plus tranchante que l’éclair. Comme un voleur dans la nuit profonde, il entre dans nos vies, puis il attend. Il attend que l’on vienne où il est, il attend que nous venions en nous. Il reste là, dans les grandes prairies du sang, comme un oiseau cendré dans les longs roseaux verts… J’ai beau regarder ma vie dans tout les sens, je n’y vois rien d’autre à préserver que cette perte » Connaissez-vous Christian Bobin? Ceci est un extrait de « Lettres d’or ». Je viens de lire vos préférences et vous remercie de me les avoir faites connaître. Michel.

    Aimé par 1 personne

  2. Il serait bien temps de lire aussi des poètes et des romanciers italiens!

    Carlo

    Aimé par 1 personne

  3. C’est bien pratique, par origine, bien pratique.
    Avez-vous dans la mémoire, son ombre de Comment?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
PAGE PAYSAGE

Blog littéraire d'Etienne Ruhaud ISSN 2427-7193

anthonyhowelljournal

Site for art, poetry and performance.

azul griego

The blue and the dim and the dark cloths / Of night and light and the half light

Journal de Kafka

Edition critique par Laurent Margantin (2013-2023)

Au-dessus d'un million de toits roses, Sabine Aussenac

Pour dire le monde…par Sabine Aussenac, professeur agrégée d'allemand et écrivain.

Nichole Hastings Ceramics

The Truth Will Set You Free

En toutes lettres

Arts et culture

A nos heurs retrouvés

“Elle dit aussi que s'il n'y avait ni la mer ni l'amour personne n'écrirait des livres.” Marguerite Duras

Luis Ordóñez

Realizador y guionista

Waterblogged

Dry Thoughts on Damp Books

BIBLIOTECANA

Ana Maria Tomescu

Rhapsody in Books Weblog

Books, History, and Life in General

Romenu

Over literatuur, gedichten, kunst, muziek en cultuur

Acuarela de palabras

Compartiendo lecturas...

Perles d'Orphée

Quelques larmes perlent sur l'âme d'Orphée : Musique - Poésie - Peinture - Sculpture - Philosophie

renegade7x

Natalia's space

Cahiers Lautréamont

Association des Amis Passés Présents et Futurs d'Isidore Ducasse

366 Weird Movies

Celebrating the cinematically surreal, bizarre, cult, oddball, fantastique, strange, psychedelic, and the just plain WEIRD!

LE MONDE DE SOLÈNE

Un peu de douceur dans un monde de brutes

Fernando Calvo García

Poeta con pasión

The Tragedy of Revolution

Revolution as Hubris in Modern Tragedy

Le Trébuchet

Chroniques par C. M. R. Bosqué

Book Around the Corner

The Girl With the TBR Tattoo

lyrique.roumaine

poètes roumains des deux derniers siècles

Anthony Wilson

Lifesaving Poems

Messenger's Booker (and more)

Primarily translated fiction and Australian poetry, with a dash of experimental & challenging writing thrown in

Reading in Translation

Translations Reviewed by Translators

Ricardo Blanco's Blog

Citizen of Nowhere

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

L'Histoire par les femmes

L'Histoire par les femmes veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d’une manière ou d’une autre.

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Le blog des Lettres belges francophones

Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :