José Saramago – Il doit y avoir (Há-de haver, 1966)

Le génial écrivain portugais José Saramago, prix Nobel de littérature, vient de nous quitter à l’âge de 87 ans le 18 Juin 2010.

Il doit y avoir une couleur à découvrir,
Un assemblage de mots caché,
Il doit y avoir une clé pour ouvrir
La porte de ce mur démesuré.

Il doit y avoir une île au Sud,
Une corde plus tendre et résonnante,
Une autre mer qui nage dans un autre bleu,
Une autre hauteur de voix qui chante mieux.

Poésie tardive toi qui n’arrives
À dire pas même la moitié de ce que tu sais :
Ne te tais pas, si possible, ne renie pas
Ce corps de hasard où tu ne tiens pas.

***

José Saramago (1922-2010) – Les poèmes possibles (Os Poemas Possíveis, 1966)

Publicités

~ par schabrieres sur juin 30, 2010.

4 Réponses to “José Saramago – Il doit y avoir (Há-de haver, 1966)”

  1. Bel hommage à l’homme aussi à la poésie, toujours renouvellée,intarissable, insaisissable et perpetuellement dans le processus créateur née de l’homme et au delà de lui -même…….. Magnifique !

    J'aime

  2. Un futur jamais atteint, de multiples possibles un champs expérimental infini pour cette poésie, il fait entrevoir ainsi de multiples portes et une vision de la poésie qui jamais ne cessera , inaccessible aboutissement…….

    J'aime

  3. Toujours des espaces à découvrir, conquérir : une belle leçon de vie et d’espoir aussi qu’il nous donne..

    J'aime

  4. visiteuse de passage,capricieuse qui fuit quand on lui tend la main…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

%d blogueurs aiment cette page :