Charles Bukowski – Les étrangers (The Aliens, 1992)

Charles Bukowskivous pouvez ne pas le croire
mais il y a des gens
qui traversent la vie avec
très peu
de friction ou
de détresse.
Ils s’habillent bien, mangent
bien, dorment bien.
ils se contentent de
leur vie de famille.
ils ont des moments de
chagrin
mais dans l’ensemble
rien ne les dérange
et ils se sentent souvent
très bien.
et quand ils meurent
c’est d’une mort
facile, habituellement dans leur
sommeil.

vous pouvez ne pas le
croire
mais de tels gens
existent.

mais je ne suis pas l’un
d’entre eux.
oh non, je ne suis pas l’un
d’entre eux.
je ne suis même pas près
d’être
l’un d’entre
eux.

mais ils sont

et je suis
ici.

*

you may not believe it
but there are people
who go through life with
very little
friction or
distress.
they dress well, eat
well, sleep well.
they are contented with
their family
life.
they have moments of
grief
but all in all
they are undisturbed
and often feel
very good.
and when they die
it is an easy
death, usually in their
sleep.

you may not believe
it
but such people do
exist.

but I am not one of
them.
oh no, I am not one
of them,
I am not even near
to being
one of
them

but they are
there

and I am
here.

***

Charles Bukowski (1920-1994)Last Night of the Earth Poems (1992)

Publicités

~ par schabrieres sur février 18, 2015.

3 Réponses to “Charles Bukowski – Les étrangers (The Aliens, 1992)”

  1. Aimé par 1 personne

  2. Le poète, susceptible d’exagération, évalue correctement dans le supplice.

    René Char, Fureur et mystère.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Le Carnet et les Instants

Revue des Lettres belges francophones

Borntobeanomad

The world is your home.

Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

%d blogueurs aiment cette page :