Jean-Luc Wauthier – Ah, que je repose enfin dans l’enfance… (2010)

Jean-Luc WauthierAh, que je repose enfin dans l’enfance
Qui jamais ne cesse de dicter le poème
d’ouvrir notre corps malade
aux allées de lumière
à l’ordre des ténèbres épongées par la nuit
Ah qu’enfin je
te retrouve, poésie, petite fille aux allumettes
aux doigts gelés.

Et que flambe enfin toute la maison.

***

Jean-Luc Wauthier (Charleroi, Belgique 1950-2015)Manteau de silence (2010)

Je publie ce poème en hommage au poète belge Jean-Luc Wauthier qui nous a quittés le 15 Mars 2015 à l’âge de 64 ans.

Publicités

~ par schabrieres sur mars 16, 2015.

5 Réponses to “Jean-Luc Wauthier – Ah, que je repose enfin dans l’enfance… (2010)”

  1. qu’il repose en paix….je ne le connaissais pas ,votre post me permet de le découvrir…..j’ai hâte de lire plus d’écrit de lui…merci

    J'aime

  2. La belgique est le pays de la frite et des histoires moqueuses sur la supposée « bêtise » des Belges. Ça c’était avant que je découvre ses artistes et en particulier ses poètes et poétesses dont ce poète et Jean-Claude Pirotte et Hadewijch d’Anvers, mais il y en a tant d’autres poètes Belges que j’ai découvert sur BWSTW qui m’ont émus… Je pense aussi à un frontalier de la France et de la Belgique, le luxembourgeois Lambert Sclechter qui rends un très bel hommage à Jean-Luc Wauthier ici;

    http://lambertschlechter.blogspot.fr/2015/03/ma-voix-je-donne.html

    Jean-Luc Wauthier à sa place désormais dans la longue liste de poètes que Jean-Claude Pirotte à fait dans un de ses poèmes. Liste seulement parsemée par des « Prier pour nous ». Je l’ai entendu réciter ce poème dans une émission qui lui était consacrée, dès que je peux me libérer, je pars à sa recherche et je la met en lien ici.

    En attendant voici un autre lien que j’ai fais en lisant le poème publié ici, une phrase de Philippe Jacottet sur la souffrance et et la poésie; « La poésie est cette possibilité d’insérer la plainte dans une totalité qui la résorbe».

    https://misquette.wordpress.com/2015/02/27/182-un-ble-inepuisable/

    Repose en paix Jean-Luc Wauthier.

    J'aime

  3. J’ai retrouvé le lien,

    La belgique est le pays de la frite et des histoires moqueuses sur la supposée « bêtise » des Belges. Ça c’était avant que je découvre ses artistes et en particulier ses poètes et poétesses dont ce poète et Jean-Claude Pirotte et Hadewijch d’Anvers, mais il y en a tant d’autres poètes Belges que j’ai découvert sur BWSTW qui m’ont émus… Je pense aussi à un frontalier de la France et de la Belgique, le luxembourgeois Lambert Sclechter qui rends un très bel hommage à Jean-Luc Wauthier ici;

    http://lambertschlechter.blogspot.fr/2015/03/ma-voix-je-donne.html

    Jean-Luc Wauthier à sa place désormais dans la longue liste de poètes que Jean-Claude Pirotte à fait dans un de ses poèmes. Liste seulement parsemée par des « Prier pour nous » et des « Protégez-nos ». Je l’ai entendu réciter ce poème dans une émission qui lui était consacrée, dès que je peux me libérer, je pars à sa recherche et je la met en lien ici. La journée commence bien, je viens de le retrouver à 13mn

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4857238

    Je risque d’être ne retard au boulot du coup, priez pour moi!

    En attendant voici un autre lien que j’ai fais en lisant le poème publié ici, une phrase de Philippe Jacottet sur la souffrance et et la poésie; « La poésie est cette possibilité d’insérer la plainte dans une totalité qui la résorbe».

    https://misquette.wordpress.com/2015/02/27/182-un-ble-inepuisable/

    Repose en paix Jean-Luc Wauthier

    J'aime

  4. Voilà le lien, pardon pour les cafouillages

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4857238

    J'aime

  5. Que d’excellents souvenirs sur les bancs de l’école normale… Adieu Mr le professeur! 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises ou empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

%d blogueurs aiment cette page :