Archives de avril, 2015

Jim Harrison – Sauf erreur de ma part… (1996)

• avril 30, 2015 • Un commentaire

Linda Pastan – Pourquoi tes poèmes sont-ils si sombres ? (Why Are Your Poems So Dark? 2006)

• avril 29, 2015 • 3 commentaires

Wisława Szymborska – Eloge de la mauvaise opinion de soi (Pochwała złego o sobie mniemania , 1976)

• avril 28, 2015 • Laisser un commentaire

Tomas Tranströmer – Voûtes romanes (Romanska bågar, 1989)

• avril 28, 2015 • Laisser un commentaire

Linda Pastan – Il y a des poèmes (There Are Poems, 1981)

• avril 27, 2015 • 3 commentaires

Pierre Reverdy – Carrefour (1924)

• avril 26, 2015 • Laisser un commentaire

Fernando Pessoa – Je commence à me connaître…

• avril 25, 2015 • 2 commentaires

 
The Manchester Review

The Manchester Review

Les Exercices

poésie / traduction / critique \\ par Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Words for the Year

"you are not alone," the poem said, in the dark tunnel. ~Louise Glück

Christophe Van Rossom

Littérature. Pensée. Esthétique.