Charles Simic – L’avenir (The Future)

Charles SimicIl doit avoir une raison de nous dissimuler
Ses nombreuses surprises,
Et cette raison doit avoir quelque chose à faire
Avec la compassion ou la malice.

Je sais que la plupart d’entre nous le craignent,
Et c’est ce qui explique sûrement
Que nous n’ayons jamais été correctement présentés,
Bien que nous soyons des voisins

Qui souvent se heurtent l’un à l’autre
Par accident et ensuite se tiennent là
Muets et embarrassés,
Avant de faire semblant d’être distraits

Par un pigeon sur le trottoir,
Ou quelques enfants marchant vers l’école
Devant le corbillard rempli de fleurs
Garé devant une petite église grise.

*

It must have a reason for concealing
Its many surprises from us,
And that reason must have something to do
With either compassion or malice.

I know that most of us fear it,
And that surely is the explanation
We’ve never been properly introduced,
Though we are neighbors

Who run into each other often
By accident and then stand there
Speechless and embarrassed,
Before pretending to be distracted

By a pigeon on the sidewalk,
Or some children walking to school
Past the hearse filled with flowers
Parked in front of a small, gray church.

***

Charles Simic (né en 1938) – Traduit de l’anglais par Stéphane Chabrières

Publicités

~ par schabrieres sur août 7, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

Les Exercices

poésie / traduction / critique \\ par Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises ou empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Words for the Year

"you are not alone," the poem said, in the dark tunnel. ~Louise Glück

%d blogueurs aiment cette page :