André Schmitz – De leur museau enjoué… (1991)

André SchmitzDe leur museau enjoué
les amants poussent hors de la chambre
le peu de jour qui s’y loge encore.

La nuit sera blanche de laits nouveaux
qui mieux que des vins sauront les rendre
ivres et fous.

***

André Schmitz (né à Erneuville, Belgique en 1929)Les prodiges ordinaires (1991)

~ par schabrieres sur août 31, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :