Jean Joubert – Atome déchu (2014)

Jean Joubert par Raphael SéguraLa forteresse s’est fendue,
la ville brûle,
le ciel rougeoie
ponts et routes sont rompus.
Sur le fleuve on dirait
une vague de sang.

Après le fracas, les sirènes, les cris,
le silence est tombé comme un rideau
de neige.
Un nuage masque la lune
et c’est la nuit plus que la nuit.

Arrache-toi, poète, des décombres.
Tire de la cendre une table, une chaise;
assieds-toi, allume une bougie
et d’une main tremblante
mais résolue
écris l’histoire du désastre

mais aussi avec des mots de sève,
l’inflexible espérance.

***

Jean Joubert (né en 1928)L’alphabet des ombres (2014)

Publicités

~ par schabrieres sur novembre 19, 2015.

3 Réponses to “Jean Joubert – Atome déchu (2014)”

  1. A reblogué ceci sur My Blog …de Lune à L'autreet a ajouté:
    « avec des mots de sève »
    j’écris l’écho de mon silence…
    j’ai cri

    J'aime

  2. Strategie macabre

    La nuit est entrée brusquement dans la maison
    Elle a tout ravagé, du grenier à la cave
    Les voisins prirent conscience que c’était grave
    Un véritable spectacle de désolation

    Partout on eut peur pour sa propre habitation
    Les propriétaires se réunir en conclave
    Ils décidèrent de créer plusieurs entraves
    Mais les ténèbres trouvèrent une solution

    Elles attirèrent les habitants les plus fragiles
    Ceux qui sont bannis de la société civile
    A qui l’on dit de retourner dans leur pays

    Il fut facile d’attiser un peu leur haine
    D’en faire de véritables bombes humaines
    Qui explosèrent de retour dans leur patrie

    Aimé par 1 personne

  3. […] Jean Joubert (Beauty will save the world) […]

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

Les Exercices

poésie / traduction / critique \\ par Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises ou empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Words for the Year

"you are not alone," the poem said, in the dark tunnel. ~Louise Glück

%d blogueurs aiment cette page :