Jules Supervielle – Hermétisme

Jules Supervielle par MandelloLe secret au bord des lèvres
Semble dépasser un peu,
Émergeant de ses ténèbres
Il goûte à l’air du ciel bleu.

Pris de peur sous la lumière
Il ne sait plus où aller,
Il retourne à son repaire
Le cœur, et le fait trembler.

Là, sans honte d’être à nu
Il se fait bercer et plaindre,
Ne cherchez pas à l’atteindre,
Il ne vous appartient plus.

***

Jules Supervielle (1884-1960)

~ par schabrieres sur décembre 8, 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :