Olav H. Hauge – La rose sauvage (1966)

Olav H. HaugeOn a chanté les roses,
moi je veux chanter les épines
et la racine – celle qui s’agrippe
fort à la montagne, fort comme
la main d’une jeune fille maigre.

*

Klunger

Rosene har dei sunge um.
Eg vil syngja om tornane
og roti, – ho klengjer seg
hardt um berget, hardt som
ei mager gjentehand.

*

Briar Rose

The rose has been sung about.
I want to sing of the thorns,
and the root–how it grips
the rock hard, hard
as a thin girl’s hand.

***

Olav H. Hauge (Ulvik, Norvège, 1908-1994)Gouttes dans le vent d’est (Dropar i austvind, 1966) – Traduit du néonorvégien par Anne-Marie Soulier – Translated by Robert Hedin

~ par schabrieres sur décembre 27, 2015.

2 Réponses to “Olav H. Hauge – La rose sauvage (1966)”

  1. Merci pour ce poème d’un norvégien que j’aime beaucoup et depuis longtemps. Et merci pour tous les poèmes qui nous sont donnés à lire tout au long des années par « Beauty will save the world « . Nous sommes sauvés .

    J'aime

  2. Le refrain sculpté sur les os du courage face à l’adversité et le désordre désiré

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :