Jean-Claude Pirotte – Je ne connais ni les oiseaux… (2008)

Jean-Claude Pirotteje ne connais ni les oiseaux
ni les fleurs ni les arbres
je me connais encore moins
je me cherche dans les décombres

et je me perds dans les chemins
où je ne croise que des ombres
je ne suis qu’un drôle d’oiseau
c’était l’opinion de ma mère

qui connaissait tous les oiseaux
toutes les fleurs et tous les arbres
et qui prédisait les désastres
elle me conduisait au zoo

afin de me montrer les cages
où vivent les enfants sages

***

Jean-Claude Pirotte (Namur, Belgique 1939-2014)Revermont (2008)

~ par schabrieres sur janvier 4, 2016.

Une Réponse to “Jean-Claude Pirotte – Je ne connais ni les oiseaux… (2008)”

  1. « Nous avons appelé notre cage l’espace, et ses barreaux déjà ne nous contiennent plus »

    On trouve cette phrase dans un poème d’Aragon, Au large, il le dédicace à « Marguerite Porete et quelques autres ». Je pense que Jean-Claude Pirotte aurait pu être de ces autres.

    Le nom du recueil est La nuit de Moscou

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :