Malcolm Lowry – Poème bizarre (Queer Poem)

Malcolm Lowry in 1946J’ai connu un homme sans cœur :
Il dit que des enfants le lui ont arraché
Et l’ont donné à un loup affamé
Qui s’est enfui l’emportant dans sa gueule.

Et les enfants ont fui avec l’instituteur ;
L’animal aussi s’est enfui bien vite,
Et derrière lui, bizarre poursuite,
Titubait encore cet homme sans cœur.

J’ai vu cet homme l’autre jour,
Gonflé d’un orgueil ridicule,
Le cœur remis en place et la mine égayée ;
À son côté, tout radouci, trottait le loup.

*

I knew a man without a heart:
Boys tore it out, they said,
And gave it to a hungry wolf
Who picked it up and fled.

And fled the boys, their master too,
All distant fled the brute,
And after it, in quaint pursuit,
The heartless man reeled on.

I met this man the other day
Walking in grotesque pride.
His heart restored, his mien gay,
The meek wolf by his side.

***

Malcolm Lowry (New Brighton, Angleterre 1909-1957) – Traduit de l’anglais de J.-M. Lucchioni

Publicités

~ par schabrieres sur janvier 14, 2016.

3 Réponses to “Malcolm Lowry – Poème bizarre (Queer Poem)”

  1. A reblogué ceci sur HENOSOPHIA τοποσοφια μαθεσις υνι√ερσαλις οντοποσοφια.

    Aimé par 1 personne

  2. « Je m’ennuie. Sans aucune rémission ni recours possible. On ne m’aime pas, on m’a pris mon coeur/ Quand je l’ai réclamé, on m’a dit que j’étais fou. Tout cela finira mal »
    Antonin Artaud, griffonné sur un cahier d’écolier alors qu’hospitalisé en psychiatrie, 1948

    Aimé par 1 personne

  3. Oui bien étonnant poème mais aussi coeur où l’on a tout et son contraire…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

%d blogueurs aiment cette page :