Florence Noël – A ce point du soir…

 Florence Noëlà ce point du soir
c’est là, vois-tu que
le verbe devrait se saisir
des corps épars
des âmes concassées
les étreindre au plus vide
de leur manque
bercer leur moelle
et écrire tendrement
à même leurs veines
le mythe jamais écrit
de la consolation

***

Florence Noël (née en 1973 à Ciney, Belgique)

~ par schabrieres sur avril 13, 2016.

7 Réponses to “Florence Noël – A ce point du soir…”

  1. Avec toi c’est Noël toute l’année. Merci pour tes cadeaux quotidiens et merci à l’auteur du poème, il est magnifique.

    J'aime

    • Merci Vincent. Je suis heureux de pouvoir partager tous ces poèmes avec des lecteurs aussi férus de poésie que toi et qui souhaitent la faire vivre le plus longtemps possible. La poésie sauvera peut-être le monde…

      J'aime

      • Francis Giauque, André Laude, Jean-Claude Pirotte, Alda Mérini et j’en passe et des meilleurs comme on dit, combien de fois ils ont sauvé mon monde ? Je les ai tous rencontré grâce à ton travail mais peut-être n’est-ce pas la chose la plus importante que m’ai apporté BWSTW… Il a été pour moi un espace pour me dire, dire ma souffrance, je pouvais le faire parce que je me sentais entendu, compris par toi et certain de tes autres lecteurs. Ca a rompu un silence dévastateur en moi tout en me redonnant espoir. C’est dans la section « commentaire » de ton blog que j’ai commencé à écrire, tu m’as encouragé dans cette voix, petit à petit mes commentaires n’étaient plus des commentaires mais des réflexions personnelles, des récits de ma vie, des poèmes et toujours tu m’encourageais à continuer, tu me faisais part de ton intérêt et puis un jour j’ai sauté le pas, j’ai créé mon propre espace d’expression avec « Comme un cheveu sur la soupe ». Le nom vient d’ailleurs du fait que je trouvais que mes commentaires (mes faux commentaires) étaient comme des cheveux sur la soupe à l’endroit où je les publiais. Ils n’avaient en effet parfois aucun rapport avec les poèmes qu’ils étaient sensé commenter. Ca va faire bientôt deux ans, plus de cinq cents billets, poèmes, le bonheur d’écrire, la joie de vivre retrouvée. Je l’écris dans mon premier article « Au commencement », mon blog est une ramification du tiens et le mien à son tour a fait des petits, de magnifiques petits, j’y ai fait et j’y fait encore de superbe rencontres (et des fautes d’orthographe…), de ces rencontres qui comptent dans une vie, qui n’ont rien de virtuel même si l’on a coutume de dire qu’internet est un monde virtuel. A ce propos, je suis de passage dans ton coin vendredi et samedi, visite de familiale, c’est avec plaisir que je ferais plus ample connaissance avec toi à la terrasse d’un café par exemple.

        Bien à toi.

        J'aime

      • Bonsoir Vincent,

        Je suis heureux que mon blog t’aie donné envie
        de créer le tien (qui est remarquable).
        Je suis également enchanté de lire
        tes commentaires toujours pertinents,
        tes réflexions personnelles, tes poèmes.
        Nous sommes proches de par l’admiration que
        nous portons tous les deux à Francis Giauque
        et aux poètes torturés en général, qui vivent
        leur poésie plus qu’ils ne l’écrivent.
        J’aurais été enchanté de te rencontrer sur Bordeaux mais je
        suis sur Agen jusqu’à la semaine prochaine.

        Amicalement,

        Stéphane

        J'aime

      • Merci. Une autre fois j’espère pour se voir.. Bon séjour.

        J'aime

  2. Magnifique poème

    J'aime

  3. Meme s’il n’était pas signé, je reconnaîtrais dans ce très beau poème la musique des mots si particulière chez Florence Noel. Merci pour le partage et bravo pour votre blog, à suivre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :