Claude Vigée – La poésie (1998)

Claude VigéeQu’est-ce donc que la poésie ? Un feu de camp abandonné,
qui fume longuement dans la nuit d’été, sur la montagne déserte.

Retrait du monde et de moi-même,
Souvent je l’ai entendu germer dans la pierraille de la montagne,
Le grondement muet dont naîtra le tonnerre.

*

What is poetry? An abandoned camp fire
which smokes lengthily in the summer night, on the deserted mountain.

Withdrawing from the world and from myself,
I often heard it germinate in the mountain stones,
the mute rumbling from which the thunder will be born.

***

Claude Vigée (né en 1921 à Bischwiller)Le grenier magique (1998)

~ par schabrieres sur mai 6, 2016.

Une Réponse to “Claude Vigée – La poésie (1998)”

  1. Ca tombe bien que tu me poses la question Paul, je me la posais à l’instant à moi tout seul. Ma première réponse fut « Un jeu de mot » trouvant que dans le jeu de mot il y avait de la poésie, on crée un désordre dans le langage qui aboutit à un nouveau sens, son effet provoque aussi du plaisir (parfois et ça dépends pour qui!) et puis j’ai fais un jeu de mot justement en écrivant mot « maux » parce que sans souffrance nous n’aurions rien à dire, plus précisément sans manque, mais un « Jeu de manque » ça sonne moins bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :