Walter Helmut Fritz – Cette libellule

Pablo Picasso - La libellule (1936)légère en son vol
sur la clairière,
flèche vive, tout à tour
vers le haut, vers le bas,
à la lisière de l’étang

transparentes ses ailes,
frêle sa taille
frémissante et fébrile,
s’ouvrant à l’aube,
au soleil grandissant

cette libellule,
ce fut toi, aujourd’hui.
Je rêvais, je te vis,
une plume, une lueur,
une flamme, un don.

*

Diese Libelle

im leichten Flug
über der Lichtung,
pfeilschnell wechselnd
zur Höhe, zur Tiefe
am Rande des Weihers

mit durchsichtigen Flügeln,
mit schlanken Leib
zitternd und schwirrend,
sich öffnend der Frühe,
der wachsenden Sonne

diese Libelle
bist du heute gewesen.
Ich träumte, ich sah dich,
eine Feder, einen Schimmer,
eine Flamme, ein Geschenk.

***

Walter Helmut Fritz (1929-2010)Cortège de masques (2004) – Traduit de l’allemand par Adrien Finck

~ par schabrieres sur mai 6, 2016.

Une Réponse to “Walter Helmut Fritz – Cette libellule”

  1. « … Art and poetry again and again and again … reveal the taste of the words heard, what the eyes felt and the heart saw… » Thank you Mr Chabrieres for unveiling and revealing The Dragonfly…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :