André Frénaud – Je te le jure (1986)

André Frénaud…Nous ferons rendre le mauvais sang à nos blessures,
et les rêves passeront dans les veines l’un de l’autre,
colorant à chacun la voix qui n’est qu’à lui.
Chacun sera lui même quand il deviendra l’autre.
Nous nous ferons intacts, l’intégrité est en avant.
La mort qui est en nous depuis l’origine
n’infirmera pas notre amour de son mauvais sourire.

***

André Frénaud (1907-1993)Nul ne s’égare (1986)

~ par schabrieres sur mai 16, 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :