Guillaume Siaudeau – Depuis quelques jours un moineau… (2014)

Guillaume SiaudeauDepuis quelques jours
un moineau
vient se poser
plusieurs fois par jour
sur la fenêtre de la cuisine
Nous nous observons puis
l’un de nous deux se barre
vaquer à ses occupations
et pour le moment
nul ne peut dire
lequel a le plus
besoin de l’autre

***

Guillaume Siaudeau (né en 1980 à La Roche-sur-Yon)Plus d’appétit pour le néant (2014)

Publicités

~ par schabrieres sur mai 22, 2016.

6 Réponses to “Guillaume Siaudeau – Depuis quelques jours un moineau… (2014)”

  1. Mais les femmes ne sont pas des moineaux.
    Les croyances cultivent l’anthropocentrisme avec délice et délectation, et le machisme qui va avec, fût-il poétique. La poésie est bien trop corrompue par la religion pour qu’elle change quoi que ce soit.
    Heureusement, il est des poésies dans lesquelles les femmes sont des sujets et non des animaux ou des objets, et les poètes des amis des femmes respectueux de leur émancipation. L’amour des poètes pour les femmes n’est pas obligatoirement carnivore. Et les femmes qui écrivent, s’émeuvent de leurs compagnons de plume qui sont autant en avance qu’elles en ce qui concerne la désintégration des mots et des mondes patriarcaux.

    J'aime

  2. Comme quoi chacun son interprétation, pour moi un moineau ça évoque une quequette, un pénis pour que ça parle à tout le monde, du coup le poème prend une connotation non pas misogyne (voir l’interprétation de Juliette) mais sexuelle, il y aurait de la fellation dans l’air.

    J'aime

  3. When man notices the fragility of all living things, as that which exists also in himself… Our world will be elevated… Utterly exquisite words… Thank you again Mr Chabrieres

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises ou empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

%d blogueurs aiment cette page :