Sandra Lillo – Tu as le coeur lourd des années dilatées d’attente…

Sandra LilloTu as le coeur lourd des années dilatées
d’attente

Le calme du soir est trompeur quand
tu fermes les yeux

Oubliés la nuit les chagrins de la veille
surgissent

avec l’affront des vivants devant les corps
blessés qui ne savent plus dire

***

Sandra Lillo

~ par schabrieres sur juin 5, 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :