Milan Rúfus – L’enfant peint un arc-en-ciel (Chlapec mal’uje dúhu)

Milan RúfusAveugle comme
l’oisillon à peine éclos
tout tendre
et hardi comme l’inconscience
l’amour m’a fait connaître la douleur
semblable au sel, je n’en connaissais pas le prix.

Le jour s’est assombri
une angoisse enragée a fouetté
ses chevaux gris
sur ses genoux désertés le poème a découpé des ailes
et commis de tristes rimes.

Et l’arc-en-ciel d’été s’abreuve
aux eaux troubles
comme aujourd’hui ma paix boit à mes veines.
Pardonne-moi,
joie,
si j’ai blasphémé de toi
avant même d’avoir appris à aimer.

*

A Boy Paints a Rainbow

Blind, too,
like a fledgling,
and tender
and unconsciously brazen,
love offered me pain;
like salt, I didn’t know its worth.

And the day grew dark
and a mad anguish whipped on
the day’s gray horses.
The poem folded its wings in an empty lap
and with a sad rhyme sinned.

Yet from murky waters
the summer rainbow drinks
just as my repose from my veins today.
Forgive me,
joy,
if I blasphemed you
before I learned to love.

***

Milan Rúfus (Bratislava, Slovaquie 1928-2009)L’inquiétude du coeur – Traduit du slovaque par Arlette Cornevin – Translated from the Slovak by Ewald Osers, Viera and James Sutherland-Smith

~ par schabrieres sur septembre 15, 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :