Sandra Lillo – Je ne sais plus finir mes phrases…

Sandra LilloJe ne sais plus finir mes phrases

mon territoire se résume à l’ouverture de la fenêtre
sur les draps renversés d’insomnie

paraplégique de l’autre partie du monde

L’heure juste frappe aux portes par des cyclones
après lesquels

on rebattit beau triste et maladroit

ramené sans cesse au milieu de la mer
des feuilles mortes

Tout le bruit de l’automne tombe dans le silence
des nuits

qui crient la peur de vivre

***

Sandra Lillo

~ par schabrieres sur septembre 25, 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :