Takuboku Ishikawa – Je suis né homme…

Takuboku IshikawaJe suis né homme, je vis parmi eux
mais sans parvenir à rien
Est-ce pour cela que l’automne m’envahit

***

Takuboku Ishikawa (1886- 1912)L’Amour de moi [(Ware o aisuru uta), 1re partie du recueil, 181 tankas] (trad. Tomoko Takahashi et Thierry Trubert-Ouvrard, avec Alain Gouvret), éd. Arfuyen, coll. « Neige », Orbey, 2003

Advertisements

~ par schabrieres sur décembre 4, 2016.

7 Réponses to “Takuboku Ishikawa – Je suis né homme…”

  1. Superbe ! C’est un Haïkou, n’est-ce pas ?

    Aimé par 1 personne

    • C’est un tanka ou « chanson courte ». Takuboku utilise le tanka plutôt que le haiku. Le tanka est formé de trente et unes syllables selon l’ordre suivant 5/7/5/7/7. Pour rappel, le haiku, bien plus connu en Occident, est le premier vers du tanka.

      J'aime

  2. Trop de syllabes pour un haïku, plutôt tanka. 5-7-5–7-7. Il faudrait le lire en japonais…

    Aimé par 1 personne

  3. Touché.
    Auriez-vous d’autres tanka de cet auteur ?

    J'aime

  4. Aimé par 1 personne

  5. Très belle chanson, un Tanka particulier?

    Je ne sais plus rien
    Je doute de tout tu sais
    Tu ne comprends pas

    Que nous méritions bien mieux
    Quelques larmes coulent de tes yeux

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :