Luís Antonio Cajazeira Ramos – Spector

Luís Antonio Cajazeira RamosSi tu étais toi, comment serais-tu et que ferais-tu?
Clarice Lispector

Clarice, « si j’étais moi » n’a pas de sens.
C’est comme si je pouvais être quelqu’un.
Si être moi-même je ne sais l’être, comment
être quelqu’un qui aurait été un autre que vous ?

Mieux vaut être ici l’être en soi
et ne pas être un autre au-delà de tout.
Il y a longtemps que cette vie n’est pas bonne
pour celui qui pense ou qui s’émeut.

Mieux vaut n’être ni Clarice ni moi,
Clarice, ni que ce soit moi qui vous dise
ce qu’il vaut mieux – pour vous, déjà morte

en moi ce que je voulais connaître ce
ce que je sentais, ce que je voulais pour moi
une façon, cette façon gauche de vivre.

*

Se você fosse você, como seria e o que faria?
Clarice Lispector

Clarice, “se eu fosse eu” não faz sentido.
É como se eu pudesse ser alguém.
Pois nem ser eu sei ser, quanto mais quem
houvesse além de si haver havido.

Melhor deixar aquém o ser contido
e se deixar além de todo além.
Há muito que essa vida não faz bem
a quem vive pensando ou comovido.

Melhor não ser Clarice nem ser eu,
Clarice, nem ser eu a te dizer
o que é melhor – a ti, que já morreu

em mim o que queria conhecer
o que sentia, o que queria meu
um jeito, no sem jeito de viver.

***

Luís Antonio Cajazeira Ramos (né en 1956 à Salvador de Bahia, Brésil)Seis Sonetos – Revista da Academia de Letras da Bahia (2010) – Sonnet écrit en hommage à l’écrivaine brésilienne Clarice Lispector (1920-1977)

Clarice Lispector

Enregistrer

Publicités

~ par schabrieres sur janvier 3, 2017.

Une Réponse to “Luís Antonio Cajazeira Ramos – Spector”

  1. tendre sagesse de l’humain frotté au monde

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

 
Reading in Translation

Translations reviewed by translators

Diabolus In Musica

Lossless Classical Resources

Ricardo Blanco's Blog

Reflections on the mutable universe

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

verseando

algunos poemas y otros textos

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Revue des Lettres belges francophones

Borntobeanomad

The world is your home.

%d blogueurs aiment cette page :