Takuboku Ishikawa – Cette tristesse…

Takuboku IshikawaCette tristesse – chacun a sa maison
comme on descend dans la tombe
je rentre et je m’endors

***

Takuboku Ishikawa (Hinoto, Japon 20 février 1886 – Tokyo 13 avril 1912)L’amour de moi (Ware o aisuru uta) – Traduit du japonais par Tomoko Takahashi et Thierry Trubert-Ouvrard – Éditions Arfuyen (2003)

Advertisements

~ par schabrieres sur février 4, 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :