Amelia Rosselli – Juste avant de devoir partir j’écrivis…

Amelia Rosselli par Dino IgnaniJuste avant de devoir partir j’écrivis
alors en tournant le dos à ma promesse
de très belles choses que seul toi avec ton
visage infantile de garçon obligé
d’être fier tu peux m’indiquer.

Oui, j’écrivis finalement de belles choses, toutes
pour toi – il n’y avait pas de public plus inattentif.

*

Proprio prima di dover partire scrissi
perciò voltando il dorso alla promessa
cose molto belle che solo tu con la
tua faccia infantile da ragazzo costretto
ad esser fiero puoi indicarmi.

Sì, scrissi finalmente cose belle, tutte
per te – non v’era pubblico più disattento.

***

Amelia Rosselli ( Paris 1930 – Rome 1996)Document (1966-1973) Editions La Barque 2014 – Traduit de l’italien par Rodolphe Gauthier

Advertisements

~ par schabrieres sur février 9, 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :