Derek Walcott – Vérandas, où les pages de la mer…

Vérandas, où les pages de la mer
sont un livre laissé ouvert par un maître absent
au milieu d’une autre vie
je recommence ici, commence
jusqu’à ce que cet océan
soit un livre clos, et que telle une ampoule
les filaments pâlissent, de la lune blanche.

*

Verandahs, where the pages of the sea
are a book left open by an absent master
in the middle of another life
I begin here again,
begin until this ocean’s
a shut book, and like a bulb
the white moon’s filaments wane.

***

Derek Walcott (Castries, Sainte-Lucie, Antilles 23 janvier 1930 – 17 mars 2017)Another Life (1973) – Une autre vie (Gallimard, 2002) – Traduit de l’anglais par Claire Malroux

Advertisements

~ par schabrieres sur mars 20, 2017.

Une Réponse to “Derek Walcott – Vérandas, où les pages de la mer…”

  1. Une grande perte

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :