Evgueni Evtouchenko – Je ne désire posséder rien à moitié !

Je ne désire posséder rien à moitié !
Je veux la terre entière, et le ciel de surcroît !
Les mers, les fleuves, les torrents
Sont tout à moi et je ne veux rien partager !

Vivre n’est pas pour moi une demi-mesure.
Je suis de taille à recevoir tout de la vie !
Pas de demi-bonheurs !
Pas de demi-malheurs !

Mais je ne veux qu’une moitié de l’oreiller,
Où, délicatement, appuyée sur ta joue,
Étoile minuscule, ô étoile filante !
Une bague scintille à ton doigt.

*

Нет, мне ни в чем не надо половины!
Мне – дай все небо! Землю всю положь!
Моря и реки, горные лавины
Мои – не соглашаюсь на дележ!

Нет, жизнь, меня ты не заластишь частью.
Все полностью! Мне это по плечу!
Я не хочу ни половины счастья,
Ни половины горя не хочу!

Хочу лишь половину той подушки,
Где, бережно прижатое к щеке,
Беспомощной звездой, звездой падучей
Кольцо мерцает на твоей руке.

*

No, I’ll not take the half of anything!
Give me the whole sky! The far-flung earth!
Seas and rivers and mountain avalanches—
All these are mine! I’ll accept no less!

No, life, you cannot woo me with a part.
Let it be all or nothing! I can shoulder that!
I don’t want happiness by halves,
Nor is half of sorrow what I want.

Yet there’s a pillow I would share,
Where gently pressed against a cheek,
Like a helpless star, a falling star,
A ring glimmers on a finger of your hand.

***

Evgueni Evtouchenko (18 juillet 1932, à Zima, Russie – 1er avril 2017, Tulsa, Oklahoma, États-Unis)De la cité du oui à la cité du non (Éd. Grasset, 1970) – Traduit du russe par Élisabeth Soulimov – The Collected Poems: 1952-1990 by Yevgeny Yevtushenko (Henry Holt and Company, 1991) – Translated by George Reavey

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

~ par schabrieres sur avril 2, 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

%d blogueurs aiment cette page :