Evgueni Evtouchenko – Je ne désire posséder rien à moitié !

Je ne désire posséder rien à moitié !
Je veux la terre entière, et le ciel de surcroît !
Les mers, les fleuves, les torrents
Sont tout à moi et je ne veux rien partager !

Vivre n’est pas pour moi une demi-mesure.
Je suis de taille à recevoir tout de la vie !
Pas de demi-bonheurs !
Pas de demi-malheurs !

Mais je ne veux qu’une moitié de l’oreiller,
Où, délicatement, appuyée sur ta joue,
Étoile minuscule, ô étoile filante !
Une bague scintille à ton doigt.

*

Нет, мне ни в чем не надо половины!
Мне – дай все небо! Землю всю положь!
Моря и реки, горные лавины
Мои – не соглашаюсь на дележ!

Нет, жизнь, меня ты не заластишь частью.
Все полностью! Мне это по плечу!
Я не хочу ни половины счастья,
Ни половины горя не хочу!

Хочу лишь половину той подушки,
Где, бережно прижатое к щеке,
Беспомощной звездой, звездой падучей
Кольцо мерцает на твоей руке.

*

No, I’ll not take the half of anything!
Give me the whole sky! The far-flung earth!
Seas and rivers and mountain avalanches—
All these are mine! I’ll accept no less!

No, life, you cannot woo me with a part.
Let it be all or nothing! I can shoulder that!
I don’t want happiness by halves,
Nor is half of sorrow what I want.

Yet there’s a pillow I would share,
Where gently pressed against a cheek,
Like a helpless star, a falling star,
A ring glimmers on a finger of your hand.

***

Evgueni Evtouchenko (18 juillet 1932, à Zima, Russie – 1er avril 2017, Tulsa, Oklahoma, États-Unis)De la cité du oui à la cité du non (Éd. Grasset, 1970) – Traduit du russe par Élisabeth Soulimov – The Collected Poems: 1952-1990 by Yevgeny Yevtushenko (Henry Holt and Company, 1991) – Translated by George Reavey

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

~ par schabrieres sur avril 2, 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
The Manchester Review

The Manchester Review

Les Exercices

poésie / traduction / critique \\ par Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Words for the Year

"you are not alone," the poem said, in the dark tunnel. ~Louise Glück

Christophe Van Rossom

Littérature. Pensée. Esthétique.

Filipe's Glance

Photography

%d blogueurs aiment cette page :