Mohammed El Amraoui – Poème d’amour en état de guerre

Je hume dans tes seins
l’odeur de la terre
la terre que mes pas ont quittée

Je hume l’oreiller de tes rêves
quand tu dors avant moi
et quand tu dors
après moi

Je hume la brise de ton souffle
quand l’air devient fumée

car leurs maisons, détruites
les gens habitent leurs rêves

Et moi
depuis quarante ans
je n’habite
que le vent de ton parfum

Je n’ai d’autre maison
d’autre toit
que ton cœur

car l’amant
quand les guerres le chassent
que les exils le poursuivent
se jette dans les bras de l’aimée

Et si je voulais monter au pays
je laisserai mon poème grimper
à tes nattes

*

قصيدة حب في حالة حرب

أشم بنهديك
رائحة الأرض
أرضي التي غادرتها خطاي

أشم وسادة حلمك
حين تنامين قبلي
وحين تنامين بعدي

أشم نسيم هوائك
حين الهواء يصير دخانا

لأن البيوت إذا دمرت
سكن الناس أحلامهم

وأنا
منذ أكثر من أربعين سنة
ما سكنت
سوى ريح عطرك

فلا لي مبيت
ولا سقف يسترني
غير قلبك

لأن العشيق
إذا طاردته الحروب
أو لاحقتهُ المنافي
ترامى بحضن العشيقة

وإذا ما أردت صعود البلاد
تسلق شِعْري
ضفيرةَ شَعْرِك

***

Mohammed El Amraoui (né à Fès, Maroc en 1964)Des moineaux dans la tête (Jacques André Editeur, 2016) – Traduit par l’auteur et Catherine Charruau

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

~ par schabrieres sur avril 30, 2017.

5 Réponses to “Mohammed El Amraoui – Poème d’amour en état de guerre”

  1. Magnifique et émouvant…ce poème qui n’est ni un rêve d’amour, ni un amour rêvé, mais l’amour salvateur qui maintient l’espoir et la vie.

    Aimé par 1 personne

  2. Beautiful

    Aimé par 1 personne

  3. Très touchée par ce poème et l’élan de se jeter dans les bras de l’aimé plutôt que dans les bras de l’amer. Merci pour le partage 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

Les Exercices

poésie / traduction / critique \\ par Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises ou empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

Words for the Year

"you are not alone," the poem said, in the dark tunnel. ~Louise Glück

%d blogueurs aiment cette page :