Anne Perrier – Mon frère entre la sauge et l’ombre…

Mon frère entre la sauge et l’ombre
Repose
Que le jour sur le jour
Croise ses liserons
Tu vois
La mort sent l’herbe la rosée
Ton cœur s’est rempli de grillons
Repose
Mon frère entre la menthe et l’ombre
Pour toi
Le temps sèche dans un herbier

Moi au bord de la terre
Je guette encore
Le prochain départ des oiseaux

***

Anne Perrier (Lausanne, Suisse, 16 juin 1922 – Saxon, Valais, Suisse, 16 janvier 2017)Lettres perdues (Payot, 1971)

Publicités

~ par schabrieres sur août 9, 2017.

10 Réponses to “Anne Perrier – Mon frère entre la sauge et l’ombre…”

  1. Décidément j’adore les découvertes que je fais sur ce blog, merci du travail!

    Aimé par 2 people

  2. Elle raconte l’histoire du recueil dont etre extrait ce poème et le lit ici à 21 mn environ ;

    http://www.plansfixes.ch/films/anne-perrier/

    Aimé par 1 personne

  3. En fait l’histoire de ce recueil est évoqué dès la dix-neuvième minutes. Il a été écrit à la suite de la mort par suicide de Christovam Pavia un poete portugais avec qui elle entretenait une correspondance depuis deux ans et demi. Il est mort à la manière d’Attila Joseph, en se jetant sous un train. J’ai trouvé sur un site dont je n’ai plus les références cet autre poème ;

    Comment as-tu pu croire
    Que le monde se passerait de toi
    Hissez tout en haut du mât
    Ma peine comme un étendard
    Pour ceux qui se noient

    Anne Perrier
    Lettres perdues (1968-1970)

    à Christovam Pavia
    au poète et à l’ami
    mort à Lisbonne le 13 octobre 1968

    Aimé par 2 people

    • Ce livre est dédié à l’ami, au frère de cristal, au compagnon d’éternité ; à celui qui eut tant à souffrir en ce monde qu’il perdit pied un jour d’octobre 1968. Comme Job au fond de ses désolations, il était nourri par Dieu et par les anges, et en lui résonnait déjà le chant d’Isaïe : « Yahvé sera ta lumière / Et ton Dieu sera ta beauté. » Anne Perrier

      Aimé par 1 personne

  4. Me permettez-vous de rebloguer?

    Aimé par 1 personne

  5. A reblogué ceci sur Bonheur des yeux et du palaiset a ajouté:
    Parfums de sauge et de menthe entre ombre et lumière

    J'aime

  6. Merci cher poète, c’est fait.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises ou empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

Laurent DOMERGUE

Sculpture sur bois

%d blogueurs aiment cette page :