Daniil Harms – Un homme s’en alla

Un jour un homme s’en alla
Avec son baluchon ―
Et il marcha
Et il marcha
Toujours vers l’horizon.

Et il avançait, ce bonhomme,
Sans jamais s’arrêter
Sans faire un somme
Sans faire un somme
Sans boire ni manger.

Dans une forêt à l’aurore
Un jour il est entré ―
Et depuis lors
Et depuis lors
Nul ne l’a rencontré.

S’il vous arrivait par la suite
de le voir quelque part
Venez bien vite
Venez bien vite
Nous le faire savoir !

*

Из дома вышел человек
С дубинкой и мешком
И в дальний путь
И в дальний путь
Отправился пешком.

Он шел все прямо и вперед
И все вперед глядел
Не спал, не пил,
Не пил, не спал,
Не спал, не пил, не ел.

И вот однажды на заре
Вошел он в темный лес.
И с той поры,
И с той поры,
И с той поры исчез.

Но если как-нибудь его
Случится встретить вам,
Тогда скорей,
Тогда скорей,
Скорей скажите нам.

*

A man had left his home one day
With bag in hand and metal bar
And off he went
And off he went
A stroll that took him very far.

He walked on straight and forward
And always looked ahead
He never slept
He never drank
He never stopped to eat or drink nor even rest his head.

And once upon a morning dawn
In darker woods he fared
And from that time
And from that time
He vanished in thin air.

But if perhaps your path with his
Just happens to be crossed
Then quick as you can
Then quick as you can
Run quickly telling us.

1937

***

Daniil Harms (1905-1942)Anthologie de la poésie russe pour enfants (Circé, 2000) – Traduit du russe par Henri Abril. Daniil Kharms – Today I Wrote Nothing (The Overlook Press, 2007) – Translated by Matvei Yankelevich.

Publicités

~ par schabrieres sur novembre 9, 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

 
Reading in Translation

Translations reviewed by translators

Diabolus In Musica

Lossless Classical Resources

Ricardo Blanco's Blog

Citizen of Nowhere

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

verseando

algunos poemas y otros textos

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Revue des Lettres belges francophones

Borntobeanomad

The world is your home.

%d blogueurs aiment cette page :