Czesław Miłosz – Chanson

Quelque douleur, et toujours plus de douleur.
Noire est la nuit, mais elle sera plus noire.
Heureux ceux qui ont vécu et disparu.
Ne prends pas les choses humaines à cœur.

Le destin fut droit, il sera cassé.
L’eau pure sera empoisonnée.
Qui est sage sera malheureux
Et l’idiot pâtira par le bonheur.

L’étoile va poindre et s’évanouir.
Dans l’attente passeront les années vides.
Ce qui est tombé pourrira dans la ruine.
Amertume, la beauté terrestre.

*

Piosenka

Jakakolwiek jest boleść, będzie więcej boleści.
Noc jest czarna, ale będzie czarniejsza.
Dobrze tym co żyli ale w porę odeszli.
Ty więc nie bierz spraw ludzkich do serca.

Los był prosty, ale będzie krzywy.
Czysta woda zostanie zatruta.
Kto jest mądry będzie nieszczęśliwy
a głupiemu szczęście jak pokuta.

Gwiazda wzejdzie i zaraz przeminie.
Na czekaniu puste lata zbiegną.
Co upadło, zetleje w ruinie.
I goryczą będzie ziemskie piekło.

*

Song

No matter what the pain, there will be more.
The night is dark, but will be darker still.
Happy are those who lived but left in time.
So do not take the world’s affairs to heart.

The path through life was straight, but will be skewed.
Water once pure will become poisonous.
The wise will know no happiness in life.
Fool’s luck will be like penance for the fool.

A star will rise, but fade away at once.
Years will go by in waiting, empty years.
All that has fallen will decay and rot.
And earthly beauty will be bitterness.

***

Czesław Miłosz (1911–2004) – Hymn o perle (1982)Poèmes, 1934-1982 (Luneau Ascot, 1984) – Traduit par ?

Publicités

~ par schabrieres sur juillet 8, 2018.

Une Réponse to “Czesław Miłosz – Chanson”

  1. Un homme dans le noir est un créateur. »

    Clarisse Lispector

    « Un homme dans le rouge est un créancier »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

 
Reading in Translation

Translations reviewed by translators

Diabolus In Musica

Lossless Classical Resources

Ricardo Blanco's Blog

Citizen of Nowhere

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

verseando

algunos poemas y otros textos

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Revue des Lettres belges francophones

Borntobeanomad

The world is your home.

%d blogueurs aiment cette page :