Radu Vancu – Canto I

Il y aura des hommes et ils pousseront le monde plus loin.
Aujourd’hui, il est déjà tard, on construit un commissariat de police en Lego
et on regarde Cars.
Aujourd’hui, le monde ne mérite pas qu’on le pousse plus loin que ça.

Aujourd’hui, je n’ai pas vu le soleil se débattre, tétanisé,
dans le ciel. On dirait presque qu’il n’a pas existé.
Aujourd’hui, Dieu n’a plus été le concept à l’aune duquel
nous mesurons notre douleur, comme le chante John.
Peut-être qu’il avait mesuré les convulsions et la torture du soleil,
je ne sais pas. Pour nous, seule a existé
la lente construction du commissariat de police
et, au-dessus, aucun soleil qui nous empêche d’en venir
à bout.

Nous avons besoin d’un soleil Lego qui brille sans alternative
au-dessus d’un néant Lego. De jeunes paysans Lego
d’une Galilée Lego
prenant sur eux tous les péchés et les déjections Lego.
Nous avons besoin d’enfants Lego qui chanteraient :
« à l’ombre de la croix Lego nous étions assis et nous pleurions ».
D’un John Lennon Lego qui chanterait sur
des dieux, des concepts et des douleurs Lego.
Alors seulement, le soleil se débattra dans
d’heureuses convulsions. Alors seulement, le monde méritera
qu’on le pousse plus loin.

Aujourd’hui, il est déjà tard, on construit un commissariat de police en Lego
et on regarde Cars. Le lait
se réchauffe lentement dans la tasse blanche en métal.
Rien, et c’est le moins qu’on puisse dire – vraiment rien
ne peut nous pousser plus loin.

*

Canto I

Vor fi oameni şi vor împinge lumea mai departe.
Azi e seară, construim o staţie de poliţie din Lego
şi ne uităm la Cars.
Azi lumea nu merită împinsă mai departe de atît.

Azi n-am văzut soarele zbătîndu-se tetanizat
pe cer. Parcă nici n-a existat.
Azi Dumnezeu n-a mai fost conceptul cu care
ne măsurăm duererea, cum cîntă John.
Poate c-o fi măsurat convulsiile şi tortura soarelui,
nu ştiu. Pentru noi a existat
doar creşterea lentă a staţiei de poliţie
şi nici un soare care să strice socotelile asupra ei.

Avem nevoie de un soare Lego strălucind fără alternativă
deasupra unui neant Lego. Tineri ţărani Lego
dintr-o Galilee Lego
luînd asupra lor toate păcatele şi dejecţiile Lego.
Avem nevoie de copii Lego care să cînte:
„la umbra crucii Lego şezum şi plînsem”.
De un John Lennon Lego cîntînd despre
Dumnezei şi concepte şi dureri Lego.
Abia atunci soarele se va zbate fericit
în convulsii. Abia atunci lumea va merita
Împinsă mai departe.

Azi e seară, construim o staţie de poliţie din Lego
şi ne uităm la Cars. Lăpticul
se încălzeşte în cana albă de tablă.
Nimic, şi nu-i vorbă mare – chiar nimic
nu ne poate împinge mai departe.

*

Canto I

There will be people and they will push the world further.
Today it is evening, we are building a Lego police station
and we are watching Cars.
Today the world does not deserve to be pushed further than that.

Today we have not seen the sun struggling tetanized
in the sky. It seemed it never existed.
Today God was not the concept with which
we measure our pain, as John sings.
Maybe it measured the convulsions and torture of the sun,
what do I know. For us there existed
only the slow growth of the police station
and no sun to ruin any plans
above it.

We need a Lego sun shining without alternative
above a Lego abyss. Young Lego peasants
from a Lego Galilee
taking upon them all the Lego sins and dejections.
We need Lego children singing:
“in the shadow of the Lego cross we sat down and wept.”
A Lego John Lennon singing about
Lego gods and concepts and pains.
Only then will the sun struggle happily
in convulsions. Only then will the world deserve
to be pushed on.

Today it is evening, we are building a Lego police station
and we are watching Cars. The milk
gets warm in the white tin cup.
Nothing, and this is no big talk – nothing
can push us further.

***

Radu Vancu (né à Sibiu, Roumanie en 1978)4 A.M. Cantosuri domestice (Max Blecher, 2015) – 4:00 Canti domestiques (Éditions des Vanneaux, 2019) – Traduit du roumain par Stéphane Lambion.

~ par schabrieres sur mai 17, 2020.

2 Réponses to “Radu Vancu – Canto I”

  1. découverte !!!

    Aimé par 2 personnes

  2. Cher Monsieur, je souhaitais vivement vous remercier de la grande qualité de ce que vous nous proposez chaque jour.
    Je ne suis pas ce que l’on nomme couramment : un lecteur, mais votre générosité m’a conquise.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
anthonyhowelljournal

Site for art, poetry and performance.

azul griego

The blue and the dim and the dark cloths / Of night and light and the half light

Journal de Kafka

Edition critique par Laurent Margantin (2013-2023)

Au-dessus d'un million de toits roses, Sabine Aussenac

Pour dire le monde…par Sabine Aussenac, professeur agrégée d'allemand et écrivain.

Nichole Hastings Ceramics

The Truth Will Set You Free

En toutes lettres

Arts et culture

A nos heurs retrouvés

“Elle dit aussi que s'il n'y avait ni la mer ni l'amour personne n'écrirait des livres.” Marguerite Duras

Luis Ordóñez

Realizador y guionista

Waterblogged

Dry Thoughts on Damp Books

Rhapsody in Books Weblog

Books, History, and Life in General

Romenu

Over literatuur, gedichten, kunst, muziek en cultuur

Acuarela de palabras

Compartiendo lecturas...

Perles d'Orphée

Quelques larmes perlent sur l'âme d'Orphée : Musique - Poésie - Peinture - Sculpture - Philosophie

renegade7x

Natalia's space

Cahiers Lautréamont

Association des Amis Passés Présents et Futurs d'Isidore Ducasse

366 Weird Movies

Celebrating the cinematically surreal, bizarre, cult, oddball, fantastique, strange, psychedelic, and the just plain WEIRD!

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

Fernando Calvo García

Poeta con pasión

The Tragedy of Revolution

Revolution as Hubris in Modern Tragedy

Le Trébuchet

Chroniques par C. M. R. Bosqué

Book Around the Corner

Books I read. Books I want to share with you.

lyrique.roumaine

poètes roumains des deux derniers siècles

Anthony Wilson

The Year of Living Deeply

Messenger's Booker (and more)

Primarily translated fiction and Australian poetry, with a dash of experimental & challenging writing thrown in

Reading in Translation

Translations Reviewed by Translators

Ricardo Blanco's Blog

Citizen of Nowhere

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

L'Histoire par les femmes

L'Histoire par les femmes veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d’une manière ou d’une autre.

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Le blog des Lettres belges francophones

Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

L'atelier en ligne

de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

%d blogueurs aiment cette page :