William Stafford – Être une personne

Sois une personne ici. Tiens-toi près de la rivière, invoque
les chouettes. Invoque l’hiver, puis le printemps.
Laisse toutes les saisons qui veulent venir ici passer leur
appel. Une fois ce son effacé, attends.

Une lente bulle s’élève de la terre
et englobe peu à peu le ciel, les étoiles, tout l’espace,
jusqu’à la pensée galopante, croissante.
Reviens entendre le petit son.

Soudain ce rêve qui est le tien correspond
au rêve de chacun, et le résultat est le monde.
S’il parvenait un appel différent, il n’y aurait pas de
monde, de toi, de rivière ou de chouette appelant.

Ta façon de te tenir ici est importante. Ta façon
d’écouter ce qui va se passer. Ta façon de respirer.

*

Being a Person

Be a person here. Stand by the river, invoke
the owls. Invoke winter, then spring.
Let any season that wants to come here make its own
call. After that sound goes away, wait.

A slow bubble rises through the earth
and begins to include sky, stars, all space,
even the outracing, expanding thought.
Come back and hear the little sound again.

Suddenly this dream you are having matches
everyone’s dream, and the result is the world.
If a different call came there wouldn’t be any
world, or you, or the river, or the owls calling.

How you stand here is important. How you
listen for the next things to happen. How you breathe.

***

William Stafford (1914-1993) – Traduit par ?

~ par schabrieres sur août 1, 2021.

3 Réponses to “William Stafford – Être une personne”

  1. Permettez-moi d’insérer ici ma traduction italienne de ce magnifique poème. Si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez supprimer ce commentaire. Merci.

    Sii uomo qui. Rimani vicino al fiume, invoca
    i gufi. invoca l’inverno, poi la primavera.
    Lascia che faccia la sua chiamata ogni stagione che vuole
    venire qui. Quando quel suono scompare, aspetta.

    Una lenta bolla sale dalla terra
    e ingloba lentamente il cielo, le stelle, tutto lo spazio,
    sino al pensiero violento e in espansione.
    Torna indietro e ascolta di nuovo il piccolo suono.

    Improvvisamente quel sogno che stai avendo corrisponde
    al sogno di tutti, e il risultato è il mondo.
    Se arrivasse una chiamata diversa non ci sarebbe
    mondo, né tu, né il fiume, né il richiamo dei gufi.

    È importante come tu stia qui. Il tuo modo
    di ascoltare le cose che accadranno. Il tuo modo di respirare.
    (traduzione di Marcello Comitini)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
PAGE PAYSAGE

Blog littéraire d'Etienne Ruhaud ISSN 2427-7193

anthonyhowelljournal

Site for art, poetry and performance.

azul griego

The blue and the dim and the dark cloths / Of night and light and the half light

Au-dessus d'un million de toits roses, Sabine Aussenac

Pour dire le monde…par Sabine Aussenac, professeur agrégée d'allemand et écrivain.

Nichole Hastings Art

The Truth Will Set You Free

En toutes lettres

Arts et culture

A nos heurs retrouvés

“Elle dit aussi que s'il n'y avait ni la mer ni l'amour personne n'écrirait des livres.” Marguerite Duras

Luis Ordóñez

Realizador y guionista

Waterblogged

Dry Thoughts on Damp Books

BIBLIOTECANA

Ana Maria Tomescu

Rhapsody in Books Weblog

Books, History, and Life in General

Romenu

Over literatuur, gedichten, kunst, muziek en cultuur

Acuarela de palabras

Compartiendo lecturas...

Perles d'Orphée

Quelques larmes perlent sur l'âme d'Orphée : Musique - Poésie - Peinture - Sculpture - Philosophie

renegade7x

Natalia's space

Cahiers Lautréamont

Association des Amis Passés Présents et Futurs d'Isidore Ducasse

366 Weird Movies

Celebrating the cinematically surreal, bizarre, cult, oddball, fantastique, strange, psychedelic, and the just plain WEIRD!

LE MONDE DE SOLÈNE

"L'écriture, c'est le coeur qui éclate en silence"

Fernando Calvo García

Poeta con pasión

The Tragedy of Revolution

Revolution as Hubris in Modern Tragedy

Le Trébuchet

Chroniques par C. M. R. Bosqué

Book Around the Corner

The Girl With the TBR Tattoo

lyrique.roumaine

poètes roumains des deux derniers siècles

Anthony Wilson

Lifesaving Poems

Messenger's Booker (and more)

Primarily translated fiction and Australian poetry, with a dash of experimental & challenging writing thrown in

Reading in Translation

Translations Reviewed by Translators

Ricardo Blanco's Blog

Citizen of Nowhere

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

L'Histoire par les femmes

L'Histoire par les femmes veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d’une manière ou d’une autre.

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Le blog des Lettres belges francophones

Manolis

Greek Canadian Author

Littérature Portes Ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

L'atelier en ligne

de Pierre Vinclair

%d blogueurs aiment cette page :