René Char – Les observateurs et les rêveurs

• décembre 15, 2017 • Un commentaire

Nìkos Karoùzos – Désert comme la pluie

• août 12, 2017 • Laisser un commentaire

Katerina Anghelàki-Rooke – Dans le ciel du néant avec presque rien

• mars 12, 2017 • Laisser un commentaire

Li Po – S’éveillant de l’ivresse un matin de printemps

• avril 12, 2014 • 2 commentaires

Pierre Reverdy – Encore l’amour (1929)

• février 11, 2013 • Laisser un commentaire

Henri Michaux – Le jour, les jours, la fin des jours (Méditation sur la fin de Paul Celan) (1973)

• octobre 21, 2011 • Un commentaire

Alfonsina Storni – La caresse perdue (La caricia perdida, 1920)

• juillet 15, 2010 • 2 commentaires

 
Le Carnet et les Instants

Revue des Lettres belges francophones

Borntobeanomad

The world is your home.

Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours