Charles Simic – Sommets de la folie (Heights of Folly, 1990)

Charles SimicO corbeaux tournant au-dessus de ma tête et croassant !
J’admets être parfois,
Soudainement, sans crier gare,
Extrêmement heureux.

Un matin par ailleurs sans soleil,
Flânant bras dessus bras dessous
Devant quelques arbres en forme de potences
Avec ma chère Helen,
Qui est aussi un étrange oiseau,

Avec le sentiment d’être convoqué
D’urgence, mais sur invitation très gracieuse
À déjeuner de tranches de pastèque
En compagnie de dieux nus et de déesses
Sur une bande de neige de la nuit dernière.

*

O crows circling over my head and cawing!
I admit to being, at times,
Suddenly, and without the slightest warning,
Exceedingly happy.

On a morning otherwise sunless,
Strolling arm in arm
Past some gallows-shaped trees
With my dear Helen,
Who is also a strange bird,

With a feeling of being summoned
Urgently, but by a most gracious invitation
To breakfast on slices of watermelon
In the company of naked gods and goddesses
On a patch of last night’s snow.

***

Charles Simic (né en 1938)Le livre des dieux et des démons (The Book of Gods and Devils, 1990) – Traduit de l’anglais par Stéphane Chabrières

Publicités

~ par schabrieres sur mars 28, 2015.

2 Réponses to “Charles Simic – Sommets de la folie (Heights of Folly, 1990)”

  1. […] https://schabrieres.wordpress.com/2015/03/28/charles-simic-sommets-de-la-folie-heights-of-folly-1990… […]

    J'aime

  2. Heureusement, dans la vraie vie je m’appelle Anne-Hélène et non Hélène.
    J’ai bien cru que papa Freud était encore passé par là.
    Si vous saviez Stéphane comme la poésie rend heureux. Elle se propage hors des vices et des cercles vicieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más

Revista Conexos

Una revista de arte y literatura, sin fronteras generacionales ni geográficas

%d blogueurs aiment cette page :