Alejandra Pizarnik – Origine (1956)

Alejandra PizarnikIl faut sauver le vent
Les oiseaux brûlent le vent
dans les cheveux de la femme solitaire
qui revient de la nature
et tisse des tourments
Il faut sauver le vent

*

Origen

Hay que salvar al viento
los pájaros queman el viento
en los cabellos de la mujer solitaria
que regresa de la naturaleza
y teje tormentos
Hay que salvar al viento

***

Alejandra Pizarnik (Buenos Aires, Argentine 1936–1972)La dernière innocence (La última inocencia, 1956) – Traduit de l’espagnol par Jacques Ancet

~ par schabrieres sur janvier 3, 2016.

Une Réponse to “Alejandra Pizarnik – Origine (1956)”

  1. Pure Merveille🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :