Jim Harrison – Nos esprits bruissent comme des abeilles…

• septembre 13, 2017 • Laisser un commentaire

Jim Harrison – Les gens d’intérieur craignent l’extérieur…

• août 16, 2017 • Laisser un commentaire

Jim Harrison – Assurément les poissons n’ont pas inventé l’eau…

• août 10, 2017 • Un commentaire

Jim Harrison – J’ai mis fin à mes jours…

• mai 7, 2017 • 3 commentaires

Jim Harrison – Sept ans dans les bois (Seven in the Woods, 2016)

• septembre 29, 2016 • Laisser un commentaire

Jim Harrison – J’ai gâché trop de clairs de lune… (1996)

• août 25, 2016 • 4 commentaires

Jim Harrison – Berceuse pour une petite fille (Lullaby for a Daughter, 1968)

• août 15, 2016 • Un commentaire

 
Manolis

Greek Canadian Author

Littérature portes ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

poésie : traduction : critique

L'atelier en ligne de Pierre Vinclair

fragm

secousse sismique travaillant l’épaisseur d’une lentille de cristal, cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm, identique de “diaphragme” à “fragment”, comme une paillette pierreuse qu’on retrouve pareille à elle-même dans des roches de structures diverses mais dont les éléments principaux, de l’une à l’autre, demeurent constants (Michel Leiris)

Outlaw Poetry

Even when Death inhabits a poem, he does not own it. He is a squatter. In fact, Death owns nothing. - Todd Moore

Locus Solus: The New York School of Poets

News, links, resources, and commentary on poets and artists of the New York School

Encres désancrées --- Carla Lucarelli

Carnets décousus, Ecriture, Lectures, humeurs, élucubrations, travaux en cours, Images aimées, prises, empruntées

Bonheur des yeux et du palais

sur le fil des jours

Bareknuckle Poet

Journal of Letters

Vallejo & Co.

literatura y más