Pär Lagerkvist – Angoisse (Ångest, 1916)

Edvard Munch - Le Cri (1893)L’angoisse, l’angoisse est mon héritage,
la blessure à ma gorge,
le cri de mon cœur dans ce monde.
Alors se fige l’écume du ciel dans la main épaisse de la nuit
alors se dressent les forêts jusqu’aux hauteurs arides, 
jusqu’à la voûte céleste rétrécie.
Tout est si dur, tout est si rigide, noir et immobile !
J’avance à tâtons dans cet espace obscur,
je sens le tranchant de la roche sous mes doigts,
je griffe jusqu’au sang mes mains tendues vers le ciel,
vers les lambeaux froids des nuages.
Oh, des mes doigts j’arrache les ongles,
mes mains douloureuses je meurtris contre la montagne,
contre la forêt sombre,
contre l’acier noir du ciel,
contre cette terre froide !
L’angoisse, l’angoisse est mon héritage,
la blessure à ma gorge,
le cri de mon cœur dans ce monde.

*

Ångest

Ångest, ångest är min arvedel,
min strupes sår,
mitt hjärtas skri i världen.
Nu styvnar löddrig sky
i nattens grova hand,
nu stiga skogarna
och stela höjder
så kargt mot himmelens
förkrympta valv.
Hur hårt är allt,
hur stelnat, svart och stilla!

Jag famlar kring i detta dunkla rum,
jag känner klippans vassa kant mot mina fingrar,
jag river mina uppåtsträckta händer
till blods mot molnens frusna trasor.

Ack, mina naglar sliter jag från fingrarna,
mina händer river jag såriga, ömma
mot berg och mörknad skog,
mot himlens svarta järn
och mot den kalla jorden!

Ångest, ångest är min arvedel,
min strupes sår,
mitt hjärtas skri i världen.

*

Anguish

Anguish, anguish is my heritage,
the wound of my throat,
the cry of my heart in the world.
Now the lathered sky congeals
in the coarse hand of night;
now the forests
and the rigid heights
rise barrenly against
the dwarfed vault of the sky.
How hard everything is,
how stiffened, black and silent!

I grope about this darkened room,
I feel the sharp edge of the cliff against my finger.
I tear my sore and aching hands
on the hills and darkened woods,
on the black iron of sky
and on the cold earth!

Anguish, anguish is my heritage,
the wound of my throat,
the cry of my heart in the world.

***

Pär Lagerkvist (Suède 1891–1974) – Angoisse (Ångest, 1916) – Traduit par ?

~ par schabrieres sur novembre 28, 2014.

2 Réponses to “Pär Lagerkvist – Angoisse (Ångest, 1916)”

  1. « Allez de L’ Avant, Et Vous trouverez Le Pays de Félicité « , Myamoto Musachi.
    When Musachi talks, Havard listens !
    Pourquoi tant d’émoi ?! Edvard Munch souffrerait-il d’un Problème de Thyroïde!? , ….??
    Ou Bien Est-ce « Beauty will Save The Sword  » ?! , ….??
    Ou Bien God SAVE THE QUEEN !!

    Aimé par 1 personne

  2. « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d’un coup le ciel devint rouge sang je m’arrêtai, fatigué, et m’appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j’y restai, tremblant d’anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l’univers et qui déchirait la nature. »

    Munch dans son journal, le 22 janvier 1892

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
PAGE PAYSAGE

Blog littéraire d'Etienne Ruhaud ISSN 2427-7193

anthonyhowelljournal

Site for art, poetry and performance.

azul griego

The blue and the dim and the dark cloths / Of night and light and the half light

Au-dessus d'un million de toits roses, Sabine Aussenac

Pour dire le monde…par Sabine Aussenac, professeur agrégée d'allemand et écrivain.

Nichole Hastings Ceramics

The Truth Will Set You Free

En toutes lettres

Arts et culture

A nos heurs retrouvés

“Elle dit aussi que s'il n'y avait ni la mer ni l'amour personne n'écrirait des livres.” Marguerite Duras

Luis Ordóñez

Realizador y guionista

Waterblogged

Dry Thoughts on Damp Books

BIBLIOTECANA

Ana Maria Tomescu

Rhapsody in Books Weblog

Books, History, and Life in General

Romenu

Over literatuur, gedichten, kunst, muziek en cultuur

Acuarela de palabras

Compartiendo lecturas...

Perles d'Orphée

Quelques larmes perlent sur l'âme d'Orphée : Musique - Poésie - Peinture - Sculpture - Philosophie

renegade7x

Natalia's space

Cahiers Lautréamont

Association des Amis Passés Présents et Futurs d'Isidore Ducasse

366 Weird Movies

Celebrating the cinematically surreal, bizarre, cult, oddball, fantastique, strange, psychedelic, and the just plain WEIRD!

LE MONDE DE SOLÈNE

"La vie ce n'est pas seulement respirer. C'est aussi avoir le souffle coupé"

Fernando Calvo García

Poeta con pasión

The Tragedy of Revolution

Revolution as Hubris in Modern Tragedy

Le Trébuchet

Chroniques par C. M. R. Bosqué

Book Around the Corner

The Girl With the TBR Tattoo

lyrique.roumaine

poètes roumains des deux derniers siècles

Anthony Wilson

Lifesaving Poems

Messenger's Booker (and more)

Primarily translated fiction and Australian poetry, with a dash of experimental & challenging writing thrown in

Reading in Translation

Translations Reviewed by Translators

Ricardo Blanco's Blog

Citizen of Nowhere

Digo.palabra.txt

Literatura para generaciones pixeladas

AFROpoésie

Le site des poésies africaines

La Labyrinthèque

Histoire de l'art jouissive & enchantements littéraires

Je pleure sans raison que je pourrais vous dire

« Je pleure sans raison que je pourrais vous dire, c'est comme une peine qui me traverse, il faut bien que quelqu'un pleure, c'est comme si c'était moi. » M. D.

L'Histoire par les femmes

L'Histoire par les femmes veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d’une manière ou d’une autre.

Traversées, revue littéraire

Poésies, études, nouvelles, chroniques

Le Carnet et les Instants

Le blog des Lettres belges francophones

Manolis

Greek Canadian Author

Littérature Portes Ouvertes

Littérature contemporaine, poésie française, recherche littéraire...

The Manchester Review

The Manchester Review

L'atelier en ligne

de Pierre Vinclair

%d blogueurs aiment cette page :